Demandez votre voyance en ligne

La magie des nombres Mayas

La magie des nombres Mayas

Les nombres chez les Mayas

 

Les Mayas étaient obsédés par le temps à un degré sans égal dans les autres civilisations pré-modernes; les stèles sont un élément primordial de toutes les cités mayas. Ce sont des fûts de calcaire, sculptés ou peints avec des portraits de dieux stylisés et de textes hiéroglyphes. Ces inscriptions enregistrent le temps qui passe inexorablement.

Pour les Mayas, non seulement chaque jour était placé sous l’influence d’un dieu, mais chaque jour était un dieu, ou plutôt un certain nombre de dieux. Les Mayas voyaient les divisions du temps comme des fardeaux transportés à travers l’éternité par les relais des dieux.  Par exemple, si l’année commençait avec le dieu Kan, cela annonçait de bonnes récoltes car Kan est un aspect du dieu maïs. Au contraire, une année débutant par Ix serait probablement désastreuse car le dieu Ix est malveillant. Prédire ces événements et adoucir les mauvais aspects des dieux étaient les principales raisons pour lesquelles les mayas ont élaboré des systèmes de calcul chronologiques et astronomiques. Le peuple Mayas croyait que l’histoire était cyclique et que tout ce qui arrivait à un point donné dans le passé se répéterait lorsque ce point se représenterait dans un cycle ultérieur. Les influences étaient les mêmes, l’histoire se réitérerait.

Les cycles eux-mêmes étaient très complexes. Le cercle sacré était un cycle de 20 jours se répétant, chacun d’eux étant un dieu, et de treize nombres se répétant. Ces chiffres s’entremêlaient pour donner au total 260 jours. L’année séculaire était divisée en 18 mois de vingt jours chacun. Elle se terminait par une période de 5 jours considérée comme néfaste. Tant que cette période durait, les mayas consacraient leur temps au jeûne et à la prière.

La compétence des Mayas en astronomie était aussi grande que leur maîtrise en matière de chiffres et de dates; elle était d’autant plus remarquable que ce peuple vivait dans un climat où il pleuvait près de 9 mois par an, ce qui rendait difficile la permanence des observations. Les Mayas s’intéressaient surtout aux mouvements de la Lune et de la planète Vénus. N’ayant aucune idée de la rotondité de la Terre, ils voyaient simplement dans les mouvements des corps célestes des événements cycliques.

 

Quels étaient le sens de l’astrologie Maya?

 

En astrologie Maya, il existait 20 signes. 2 calendriers étaient dédiés à la divination, le Tzoklin et le Haab. La croix Maya était aussi utilisée pour établir les horoscopes. Les Mayas associaient treize divinités aux 13 signes zodiacaux. Ces derniers étaient assemblés avec des couleurs et des animaux.

  • Le jour de la naissance correspond au Signe du Coeur. Les mayas positionnent ce jour au centre de la croix. Il est appelé le nawal.
  • Les animaux reliés à l’astrologie maya: Le lézard, le singe, l’aigle, le jaguar, le renard, le serpent, l’écureuil, la tortue, la chauve-souris, le scorpion, le cerf, la chouette, le paon.

 

Le lézard porte la vibration du chiffre 4 et sa planète est Saturne: signe du Sud, il évoque la solidité.

Le singe porte la vibration du chiffre 11 et sa planète est Mars: signe du jour du milieu, il évoque la créativité.

L’aigle porte la vibration du chiffre 15 et sa planète est le Soleil: s’associant à la couleur argent, il évoque le courage.

Le jaguar porte la vibration du chiffre 14 et sa planète est Jupiter: s’associant à la couleur noire, il évoque des capacités de guérison.

 

 

La magie des nombres Mayas
4.7 (93.33%) 3 votes

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>